La réforme de la dépendance : que va-t-il advenir des personnes âgées ?

Le président Emmanuel Macron a décidé de mettre en place une loi sur l’autonomie en 2019. Il souhaite créer celle-ci pour pouvoir financer  la dépendance des personnes âgées et pour parler éventuellement de la réforme de la retraite. Mais que se passera-t-il réellement ? Qu’est-ce qu’est la réforme de la dépendance ?

De quoi parle la réforme de la dépendance pour les personnes âgées ?

Le but de la réforme de la dépendance pour les personnes âgées est de pouvoir mettre les personnes âgées à une même enseigne afin de faciliter le financement des établissements d’hébergement pour les personnes âgées dépendantes ou l’Ehpad. Une formule tarifaire sera imposée afin de calculer le reste à charge financière actuelle.Un investissement de 9 à 10 milliards d’euros par an sera nécessaire pour assumer entièrement le coût de la dépendance selon Emmanuel Macron. D’ailleurs, ce dernier insiste pour qu’une loi soit votée avant la fin de l’année 2019, de ce fait, une concertation s’est ouverte le lundi 1er octobre et sera clôturée le 31décembre. Il faut avouer que certains individus contestent cette idée de réforme puisqu’elles trouvent que les personnes âgées ont besoin de quelqu’un pour s’occuper d’elles en permanence.

La réforme de la dépendance : les personnes à domicile en sont bénéficiaires

Effectivement, les personnes âgées à domicile sont épargnées par cette réforme de la dépendance. Elles seront entourées par des personnes proches d’elles, qui peuvent leur donner de l’amour, des soutiens, des aides financières en fonction de leurs besoins. Aussi, le maintien à domicile permet à une personne âgée d’avoir ses repères, et sa famille peut lui rendre visite de temps en temps. Il faut toutefois que les travaux à domicile soient effectués correctement, c’est-à-dire un  aménagement de la salle de bain en fonction de la convenance de la personne, de la chambre, etc. Il est surtout important de prévoir toutes les dépenses pour les aides à domicile. Plusieurs personnes anticipent le risque de perte d’autonomie en souscrivant une assurance dépendance.

 

Une facture de plus en plus lourde pour les Ephad

Il faut avouer que les Ephad sont d’une grande aide pour les personnes âgées qui perdent leur autonomie. Il se trouve souvent dans un endroit éloigné de la ville et donc elles seront totalement déboussolées par le nouvel environnement. Pour entrer dans cet établissement, il faut assurer les frais d’hébergement de l’aide à la vie quotidienne, car le frais de santé est déjà pris en charge. Cela coûte environ 2500 euros par mois, une charge qui est lourde pour les familles modestes. De plus, les personnes âgées n’entrent dans l’Ephad qu’à l’âge de 85 ans en moyenne et y restent en moyenne 2 ans pour les hommes et 2 ans et 9 mois pour les femmes. Donc pour 3 ans, il faut au moins avoir dans les 90 000 euros. Les personnes qui ont une fracture par exemple peuvent s’y installer le temps qu’elles guérissent.