Cristiano Ronaldo accusé de viol, il dément

Cristiano Ronaldo est dans le tourment actuellement à cause d’une plaignante qui l’accuse de viol. Cette dernière déclare avoir été agressée sexuellement par le footballeur. Mais que s’est-il vraiment passé ? Et comment a-t-il réagi face à cette situation qui peut mettre son image en danger ?

Le dossier est rouvert par la police

Le drame s’est passé le 13 juin 2009 quand Cristiano Ronaldo a fêté son transfert au Réal Madrid. La plaignante dénommée Kathryn Mayorga a déposé une plainte, car elle a fait l’objet d’un examen médical pour vérifier le dégât. Toutefois, elle n’adonné aucun détail précis à la police et s’est contentée de mentionner qu’il s’agissait tout simplement d’un footballeur célèbre. Elle n’a pas osé délivrer toutes les informations au sujet du coupable, ni même l’endroit où se produisait l’agression. La victime avait peur de la suite et des humiliations qu’elle devrait subir si jamais elle parle de ce qui s’est passé cette nuit. Le dossier a été rouvert par la police lundi et celle-ci remonte aux informations annoncées par la victime. L’enquête confirme effectivement la présence de CR7 dans un Hôtel de Las Vegas exactement à la même date.

La version de la victime

Kathryn Mayorga avait 24 ans au moment où la scène s’était produite. C’était la nuit du 13 juin 2009 quand le footballeur célèbre l’a invité pour une soirée. Il avait demandé à la jeune femme de le joindre dans le jacuzzi et lui avait proposé un short et un tee-shirt. Selon les dires de la victime, Cristiano Ronaldo est entré dans la salle de bain où elle s’est changée quand elle s’était déshabillée. Il lui a proposé de lui faire une fellation, mais vu que la plaignante a refusé, il lui a dit de quitter le lieu. Au moment où cette dernière voulait partir, le footballeur célèbre lui a poussé dans un lit. Puisque la jeune femme n’a pas cédé à sa demande, il l’a sodomisé de force tandis qu’elle criait « non, non, non ». Après l’acte, Ronaldo a fait ses excuses à Kathryn, car normalement en temps normal, il ne se comportait pas de cette manière. Peu de temps après, il y avait eu une médiation privée entre la star et la victime. Ils sont parvenus à un accord financier d’une somme de 375 000 dollars en échange de son silence et de l’abandon de toute autre procédure.

Cristiano Ronaldo nie les accusations

Pour sa défense, Cristiano Ronaldo nie catégoriquement les accusations faites par la jeune femme. D’après ce qu’il a dit dans les presses : « Ils veulent se faire de la publicité sur mon nom. C’est normal. Ils veulent devenir célèbres » en réponse à la victime. Aussi, à l’époque l’équipe de spécialistes de la protection de la réputation engagée par le footballeur célèbre aurait menacé de diffuser la vraie version des faits. Elle souhaitait faire comprendre au public que la plaignante avait accepté cet acte parce qu’elle voulait faire chanter Ronaldo et qu’il s’agissait sciemment d’une relation sexuelle.